Vous êtes ici : Accueil / Un territoire à préserver / Mon Jardin au Naturel / Arroser à bon escient

Un territoire à préserver

Cadre de Vie

Arroser à bon escient

Maîtriser l’arrosage permet d’avoir des plantes en bonne santé et par conséquent moins sensibles aux attaques des maladies et ravageurs. Par ailleurs, dans le contexte actuel de diminution et de pollution de la ressource, il est indispensable d’économiser et de protéger cette denrée.

Comment économiser l’eau ?

  • Mieux vaut arroser moins souvent mais en plus grande quantité pour favoriser l'enracinement profond des plantes et éviter une trop grande déperdition par évaporation lors d’un grand ensoleillement.
  • Semez et plantez à l’automne pour une meilleure reprise et pour avoir besoin de moins arroser.
  • Arrosez votre pelouse et vos plantations en fin de journée, pour éviter le gâchis lié à l’évaporation mais aussi parce que cela risque de brûler la végétation. A l’exception de certaines plantes sensibles, comme les tomates, qu’il ne faut pas arroser le soir car cela favorise l’apparition de certains champignons au pied.
  • En été, tondre moins ras (minimum 6 cm) minimise le dessèchement donc l’arrosage.
  • Récupérez l’eau de pluie : en plus d’être gratuite, elle est n’est pas chlorée et est à température ambiante.
  • Évitez l'arrosage au jet, gros consommateur d'eau. Préférez-lui un arrosoir muni d'une pomme.
  • Pratiquez le paillage ou le mulching qui maintient l’humidité au sol.
  • Préférez des jardinières en terre. Elles conservent fraîcheur et humidité plus longtemps.

Et n'oubliez pas qu’un arrosage excessif est la cause la plus courante de maladies.

Récupèrer les eaux de pluie

1 m2 de toiture = 700 litres d’eau de pluie par an

 

100 m² = 70 m3 ou tonnes d’eau de pluie par an

 

Une cuve de 200 à 500 litres vous permettra d’arroser un jardin de 50 m².

 

Il suffit juste de disposer un gros bidon sous la gouttière et d’intercaler un collecteur sur le tuyau de descente, qu’il faudra équiper d’un filtre pour débarrasser l’eau des insectes et des feuilles mortes.

 

Ce collecteur permettra également d’évacuer le trop-plein.

 

Disposez le réservoir à l’abri de la chaleur pour limiter le développement d’algues et pensez à le vider pendant la période de gel.

Haut de page